Extraits du livre

Extraits longs du livre

Extrait long #1
"La plupart des femmes ressentent pratiquement tous les jours le stress de l’aliment. Elles se disent que si elles mangent une barre chocolatée, cette barre ira directement se nicher sur leur ventre ou leurs cuisses ! Mais c’est là une erreur d’appréciation. Une erreur qui nous pourrit littéralement la vie."
Extrait long #2
"Le stress de l’aliment est donc présent chez bien des femmes. J’ai pour cela un exemple très simple à vous présenter, que vous allez tout de suite comprendre : Avez-vous déjà observé une femme mince qui mangeait en public un aliment gras, du type crêpe au chocolat, barquette de frites ou encore hamburger ? Sans doute que oui. Quelle était alors la réaction des gens autour ? N’y a-t-il personne qui ait sorti une réflexion du type « Mais comment fait-elle ? », ou « Quel est son secret ? », ou encore « Elle ne grossit pas en mangeant ça ? » ? Vous-même, vous avez pu penser cela, et peut-être même que vous avez été demandé à la femme (si vous la connaissiez) : « Mais comment fais-tu pour tenir la ligne en mangeant cela ? ». Et elle de répondre, la plupart du temps : « Oui, j’ai de la chance, je mange ce que je veux ! », laissant ainsi un épais brouillard de mystère sur le secret du poids."
Extrait long #3
"On dit souvent aux personnes au régime qu’elles peuvent s’octroyer deux ou trois carrés de chocolat par jour durant leur amincissement, et que donc tout va bien, leur régime sera gai et permissif ! Mais soyons réalistes : une personne gourmande peut-elle sincèrement passer d’une ou deux tablettes de chocolat par jour à deux carrés ? Peut-elle passer d’un cheeseburger tous les deux jours à un cheeseburger par semaine, voire tous les quinze jours ? Demandons donc aux personnes qui ont échoué dans leur régime, à celles qui ont repris tous leurs kilos après une cure amincissante, si ces ratios-là marchent pour elles. Elles vous répondront probablement que non, et que c’est pour cela qu’elles sont découragées et qu’elles pensent qu’elles resteront en surpoids à vie. À trop vouloir calibrer sur ces personnes un mode alimentaire idéal, on les décourage."
Extrait long #4
"Certains pourront être choqués que je conçoive le fait de pouvoir se manger trois tablettes de chocolat d’affilée. Mais excusez-moi, je pense toucher à un grand nombre de femmes en parlant ainsi. C’est une réalité, nous subissons toutes des compulsions, nous craquons toutes, occasionnellement ou fréquemment, pour de gros écarts. Les trois tablettes vous choquent ? Un repas de fête constitué de foie gras, de dinde aux marrons, de fromages, de bûches glacées et de bonbons en tout genre vous choquerait moins ? Pourtant c’est aussi gras et déraisonnable. Chacun ses plaisirs. Le fait est que parfois, on craque sur du gras, du gras, du gras. On ne va pas refaire le monde, ni les femmes, ni l’appétit, ni la gourmandise, les compulsions, les envies irrépressibles de dépasser les bornes, de se remplir, de se faire plaisir, de se faire du bien. Je préfère parler en toute franchise de ce qui se passe souvent pour nous les femmes plutôt que d’être moralisatrice et stricte. À quoi bon ? La santé est importante, capitale. Mais avoir un poids de forme l’est tout autant. Une personne en surpoids subit le risque de sa surcharge pondérale et le risque de son alimentation déséquilibrée. Essayons déjà d’en limiter un. Et comme je l’ai dit, il est plus motivant de manger équilibré lorsqu’on est mince. Donc tout s’enchaînera naturellement avec le temps."

Extraits en image

Extrait du livre #7

Extrait du livre #7

Extrait du livre #6

Extrait du livre #6

Extrait du livre #5

Extrait du livre #5

Extrait du livre #4

Extrait du livre #4

Extrait du livre #3

Extrait du livre #3

Extrait du livre #2

Extrait du livre #2

Extrait du livre #1

Extrait du livre #1

Nous utilisons des cookies, en naviguant sur ce site sans changer vos paramètres, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.
En savoir plus
Ok